2 août 1914, Pierre Dumarchey, dit Mac Orlan, reçoit son ordre de mobilisation. Sa jeune carrière littéraire est brutalement interrompue. Il rejoint le 269e Régiment d’infanterie. Le front. Les combats se succèdent, en Lorraine, en Artois, à Verdun et enfin dans la Somme où il est blessé. Réformé en décembre 1917, il termine la guerre comme correspondant aux armées. Mais la réalité de ces années d’horreurs, de souffrances et d’éloignement le marque de manière indélébile. En témoigne la correspondance simple et émouvante entretenue avec sa jeune épouse Marguerite. Elle constitue le premier fil rouge de ce récit et restitue la guerre vécue par Mac Orlan, son histoire intime, son sentiment intérieur qui fonda son style littéraire, qualifié de « fantastique social ». Après guerre, Mac Orlan regroupe dans un album une centaine de photographies. Agencées, collées, parfois légendées, elles disent la valeur affective que l’écrivain leur accordait, son expérience personnelle et touchante de la Grande Guerre. Avec d’autres documents pour beaucoup inédits et tous conservés au Musée départemental de la Seine-et-Marne, à Saint-Cyr-sur-Morin, cet album, nouvellement restauré, donne sa forme à cet ouvrage biographique et lyrique : « L’indicible guerre ».

Pierre Mac Orlan. L'Indicible Guerre

  • DESCRIPTIF TECHNIQUE

    26 x 21 cm à l'italienne, 176 pages, 230 illustrations, couverture cartonnée sérigraphiée, signet
    26 € – ISBN : 978-2-35906-118-5

     
     

     
     
     
     
     
     

     
     
     
     
  • AUTEURS

    Évelyne Baron
    Préface de Bernard Baritaud, président de la Société des lecteurs de Mac Orlan
    Texte de Françoise Ploye sur la restauration de l'album photographique de Mac Orlan

     

  • COÉDITEUR

    Coédité avec le Département de Seine-et-Marne 
     
  • PARUTION

    Septembre 2014