Jules Perahim (1914-2008) représente l’une des figures les plus marquantes de l’avant-garde roumaine des années 1930. Il se fait connaître autant par sa collaboration aux revues non conformistes, d’esprit dada et surréaliste, Unu (dont le principal contributeur est Victor Brauner) et Alge (fondée entre autres avec le poète Gherasim Luca), que par ses expositions personnelles et ses dessins virulents publiés dans des revues de contestation sociale et politique.
En 1938, en route pour Paris, il s’arrête à Prague, y rencontre les milieux de l’avant-garde tchèque, qui lui organisent une exposition personnelle, mais l’avancée des nazis en Europe centrale l’empêche de continuer son voyage. Après la Seconde Guerre mondiale, ses convictions profondes d’un changement nécessaire de la société roumaine se voient ébranlées avec le temps par un climat hostile à la création libre. Pendant des années, il se consacre donc uniquement aux arts décoratifs, à la scénographie et à l’illustration de livres tout en pratiquant pour sa « nécessité intérieure » un art « pour le tiroir ».
À la fin des années 1960, marquées par l’ascension du national communisme, Perahim quitte la Roumanie, refait sa vie et s’établit à Paris. Sa création prend alors son envol dans la continuité des rêves qu’il avait abandonnés. Il devient le peintre épanoui et prolifique d’une œuvre poétique et énigmatique, d’une imagination foisonnante pleine de fantaisie et d’humour.
Cet ouvrage, faisant la part belle aux peintures et aux dessins de l’artiste, s’articule autour de ces deux moments forts de création dans la carrière de l’artiste : le temps de l’avant-garde à Bucarest, durant les années 1930, puis, à partir des années 1960, le renouveau des années parisiennes qui correspondent au plein accomplissement de son art.

Jules Perahim. 1914-2008

  • DESCRIPTIF TECHNIQUE

    24 x 28 cm, 192 pages, 150 illustrations, cartonné contrecollé
    26 € - ISBN : 978-2-35906-342-4

     

  • AUTEURS

    Ouvrage collectif sous la direction de Gaëlle Rageot-Deshayes et Claude Miglietti. Avec les contributions de Michel Carassou, Serge Fauchereau, Michel Remy et Marina Vanci-Perahim.

    L’ouvrage présente également un florilège de textes écrits sur Perahim par trois des poètes et critiques d’art amis de l’artiste, qui ont suivi avec intérêt sa vie et son œuvre : Alain Jouffroy, Édouard Jaguer, Petr Král.

     

     

  • COÉDITEUR

    Coédité avec le musée de l’Abbaye Sainte-Croix, Les Sables d’Olonne,
    et le musée Cantini, Marseille

  • PARUTION

    En librairie le 10 juin 2021.

    • Cet ouvrage est publié à l’occasion des deux expositions présentées au musée de l’Abbaye Sainte-Croix des Sables d’Olonne puis au musée Cantini de Marseille, dans le cadre d’un partenariat culturel signé entre les deux villes.
    • Une œuvre baignée de conscience sociale et politique, de poésie et de sensualité