En 1688, Louis XIV fait appel à Jean Cotelle, peintre d’histoire très apprécié et miniaturiste confirmé, pour participer à la décoration du Grand Trianon, palais de plaisance, retiré de l’agitation de la cour. Au moment où le roi est en train de rédiger la première version de Manière de montrer les jardins de Versailles, il manifeste en effet le désir d’orner la galerie de Trianon d’un cycle ambitieux de vingt-quatre tableaux représentant les jardins, récemment créés par André Le Notre.
Cotelle se voit confier l’essentiel de la prestigieuse commande, soit vingt-et-un tableaux, dont la réalisation s’effectue en seulement deux ans. Afin de s’adapter au lieu, Cotelle peint dans un format vertical assez inhabituel. Dissimulés dans la végétation, les bosquets se prêtent à la représentation des plaisirs et des amours des dieux. Cotelle peuplent donc ses toiles, dans lesquelles transparaissent la fraîcheur des coloris et la délicatesse du dessin, de nymphes, déesses et héros tirés de la mythologie ou de la fable.
Cet ensemble unique, révélateur du goût du roi pour ses jardins, est complété par trois peintures de Jean-Baptiste Martin et d’Étienne Allegrain.

Jean Cotelle (1646-1708). Des jardins et des dieux

  • DESCRIPTIF TECHNIQUE

    24 x 28 cm, 240 pages, 200 illustrations, cartonné contrecollé
    39 € - ISBN : 978-2-35906-236-6
  • AUTEURS

    Ouvrage Collectif.

    Sous la direction de Béatrice Sarrazin, chef du département des Peintures et des Arts graphiques au musée national des châteaux de Versailles et de Trianon.

  • COÉDITEUR

    Coédité avec le château de Versailles

  • PARUTION

    En librairie le 21 juin 2018

     

    Ouvrage publié à l’occasion de l’exposition Jean Cotelle. Les bosquets et la fable au temps de Louis XIV, présentée au Grand Trianon de Versailles, du 12 juin au 16 septembre 2018