Associé au mouvement de la Figuration libre, Hervé Di Rosa est du groupe d’artistes qui, au début des années 1980, défraient l’actualité artistique en France. Comme Robert Combas, François Boisrond et Rémi Blanchard, il peint des tableaux dont la brutalité et l’apparente naïveté contrastent avec le dogmatisme dans lequel se sont enfermés les mouvements artistiques depuis plusieurs décennies. Comme eux, il ne peint que dans un seul but : le plaisir de raconter des histoires, de créer des personnages et de les mettre en scène, en dehors de toute visée théorique.
Rétrospectivement, peu nombreux sont ceux qui ont vu – ou voulu voir – une peinture inspirée d’une culture à large spectre, d’un goût classique insoupçonné, inscrit et nourri d’une dimension beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît de prime abord. Probablement moins nombreux encore sont ceux qui ont su déceler chez Di Rosa un intérêt pour les techniques de la peinture, une passion et une curiosité qu’il faut comprendre dans une vaste palette de pratiques qui le fascinent durablement, dépassent la seule peinture et deviennent le moteur de sa motivation.
Parce que le rapprochement de ses œuvres avec celles du passé ne saute pas immédiatement aux yeux tant ses créations sont actuelles, le propos de cet ouvrage s’impose alors. Par la démarche qui est la sienne, celle d’un artiste libre qui nous invite depuis longtemps à un déplacement du regard, de notre regard, Hervé Di Rosa ouvre le domaine respectable de l’histoire de l’art à d’autres horizons et déroule un fil d’Ariane pour nous aider à ne pas nous égarer dans la production des images.
 

Hervé Di Rosa. Ses sources, ses démons

  • DESCRIPTIF TECHNIQUE

    24 x 27 cm, 184 pages, 170 illustrations, cartonné contrecollé

    28 € – ISBN : 978-2-35906-376-9

     

     

     

  • AUTEURS

    Ouvrage collectif sous la direction de Philippe Bouchet, historien de l’art et commissaire de l’exposition.

    Avec un texte de Marie Darrieussecq et les contributions de François-René Martin, historien de l’art, professeur d’histoire de l’art à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris, coordinateur de l’équipe de recherche de l’École du Louvre ; Clément Thibault, critique d’art, commissaire d’exposition, directeur artistique du Cube, centre de création numérique à Issy-les-Moulineaux ; Jean Seisser, critique d’art, spécialiste de l’œuvre d’Hervé Di Rosa.
     

  • COÉDITEUR

    Coédité avec le musée de Valence, art et archéologie

  • PARUTION

    En librairie le 30 juin 2022.

    • Cet ouvrage est publié à l’occasion de l’exposition Hervé Di Rosa. Ses sources, ses démons, présentée au musée de Valence, art et archéologie, du 27 mars au 28 août 2022. Celle-ci s’inscrit dans le nouveau cycle d’expositions, baptisé All-Over, imaginé pour repenser la collection du musée en regard de relectures contemporaines.
    • L’univers coloré et exubérant d’Hervé Di Rosa, son exploration des traditions et techniques artistiques promettent de réjouissantes et insolentes relectures des collections du musée.