Nous contacter

01 45 63 96 50

21, rue de l'Université

75007 Paris

Retrouvez-nous sur

  • Facebook Clean

© 2017 Lienart éditions

La pratique du dessin en plein air est bien attestée en France, comme en Europe, au XVIIe siècle et devient courante au XVIIIe siècle. Au XIXe siècle, jugée indispensable à la formation des jeunes artistes, elle ne cesse d’évoluer et prend une place capitale dans l’histoire du dessin. Les expressions « sur nature », « d’après nature », « sur le vif », « sur le motif »… ont cependant une signification très fluctuante, incertaine, désignant aussi bien le dessin d’observation ou d’étude scientifique que le croquis d’étude, l’exercice d’élève, le relevé d’architecte, le dessin militaire, le dessin de mémoire, les notes de voyage, ou le rendu à peine esquissé d’une impression fugitive. Le dessin sur nature se définit progressivement comme une œuvre en soi, une œuvre achevée ayant sa propre justification, sa propre finalité. Charles Daubigny peut ainsi publier, en 1861, les eaux-fortes du « Voyage en bateau » à partir de ses croquis sur le vif, relatant ses excursions sur le Botin, bateau-atelier qui lui permettait de travailler sur le motif, tout en naviguant sur la Seine et l’Oise. L’espace de l’atelier et le plein-air ne sont pas toujours des mondes distincts, et les artistes se situent souvent dans un va-et-vient entre les deux, l’œuvre de Corot étant au cœur de cette indétermination.

 

L’ouvrage s’inscrit dans la collection « Arts graphiques / Musée du Louvre » initiée avec les publications À l’ombre des frondaisons d’Arcueil. Dessiner un jardin du XVIIIe siècle (978-2-35906-162-8) et Dessiner le quotidien. La Hollande au siècle d’Or (978-2-35906-192-5)

 

Dessiner en plein air

  • DESCRIPTIF TECHNIQUE

    19,7 x 25 cm, 200 pages, 180 illustrations, broché avec grands rabats
    29 € - ISBN : 978-2-35906-204-5
  • AUTEURS

    Ouvrage collectif

    Sous la direction de Marie-Pierre Salé, conservateur en chef au département des Arts graphiques du musée du Louvre et spécialiste du dessin au XIXe siècle,

    avec la collaboration d’Hélène Grollemund
    Avec les contributions d’Emmanuelle Brugerolles, Marie-Laure Crosnier-Leconte, Laëtitia Desserrières et Valérie Sueur

     

  • COÉDITEUR

    Coédité avec le musée du Louvre, Paris

  • PARUTION

    En librairie le 12 octobre 2017

     

    Cet ouvrage est publié à l’occasion de l’exposition Dessiner en plein air. Variations du dessin sur nature dans la première moitié du XIXe siècle, qui présentera au musée du Louvre, Paris, du 16 octobre 2017 au 15 janvier 2018, plus d’une centaine de dessins et eaux-fortes, et permettra de voir une trentaine de carnets de croquis, instruments par excellence du dessin de plein air

    Exposition réalisée avec le concours exceptionnel de la Bibliothèque nationale de France

     

     

     

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now