Daniel Boudinet (1945-1990) a été l’un des premiers auteurs à s’affranchir du photojournalisme et à impulser le renouveau photographique des années 70. Ses propres recherches portent sur un usage renouvelé de la couleur. Mise notamment au service de ses vues d’architecture, elle en révèle la majesté et le mystère. Sa très grande maîtrise technique a également trouvé à s’exprimer dans ses photographies de nuit, portant sur la ville, mais aussi sur les jardins et la nature, que ses photographies invitent à contempler. Également portraitiste, Daniel Boudinet photographie et échange avec les artistes et intellectuels de son temps, au premier titre desquels Roland Barthes.
Bien qu’impliqué dans la vie artistique des années 1970 et 1980, Daniel Boudinet développe une œuvre très indépendante. Il s’intéresse dès le début de sa carrière à l’architecture et au paysage : après un premier livre où il documente leur transformation (Bagdad-sur-Seine), il s’attache ensuite au contraire à représenter ce qui demeure. Dans ses vues dont toute fugacité est absente grâce à un long temps de pause, l’œil peut s’attarder sur les proportions, la texture et l’harmonie des sujets. Intéressé par l’effet de la lumière, notamment de nuit, il exploite les possibilités du médium pour construire par la couleur des espaces à la fois séduisants et irréels.

Daniel Boudinet

  • DESCRIPTIF TECHNIQUE

    22,5 x 32 cm, 192 pages, 150 illustrations,brochéé

    Bilingue : français / anglais

    35 € - ISBN : 978-2-35906-238-0
  • AUTEURS

    Ouvrage collectif.

    Sous la direction de Christian Caujolle et Mathilde Falguière.

    Avec les contributions de Christian Caujolle, Mathilde Falguière, Marie-­Claude Beaud, Bernard Lamarche-­Vadel, Emmanuelle Decroux, Jean-­Claude Lemagny (sous réserve).

     

     

  • COÉDITEUR

    Coédité avec le Jeu de Paume, Paris

  • PARUTION

    En librairie le 14 juin 2018

     

    Exposition au Jeu de Paume – Château de Tours du 16 juin au 28 octobre 2018